Né en décembre 1950 à Retinne (Wallonie, Belgique), Francis Carin a étudié les arts plastiques à l’Institut Saint-Luc de Liège. À partir de septembre 1976, après avoir collaboré à divers supports publicitaires, il se fait remarquer en produisant de nombreuses illustrations pour l’hebdomadaire belge d’information « Pourquoi Pas ? » Parallèlement, il réalise quelques B.D. pour « Spirou » et il met en images plusieurs histoires complètes pour le journal « Tintin » édité au Lombard. C’est pour ce même éditeur, sur des scénarios de François Rivière et Gabrielle Borile, qu’il créé graphiquement les aventures de « Victor Sackville« , en 1983, série relatant les péripéties d’un agent des services secrets britanniques durant la première guerre mondiale et dans les années ’20. Selon BDGest «  ce qui distingue surtout le travail graphique de Francis Carin, c’est le réalisme avec lequel il restitue l’atmosphère de cette époque et l’extrême minutie avec laquelle il reconstitue les caractéristiques architecturales des différents lieux où se situe l’action. Ces récits d’espionnage en deviennent ainsi de passionnants livres d’histoires et d’Histoire ; ils offrent une vision aussi superbe qu’instructive sur les cadres et les modes de vie du passé » (23 tomes parus).

Francis Carin a reçu le prix « Bulles de Cristal » du Public à la 10ème Fête du Livre de Chaudfontaine (Liège) en mars 2003.

Depuis, il a collaboré à la série « Lefranc » de Jacques Martin (N°18), créé le one-shot « Sur la Kali Gandaki » avec Gabrielle Borile, a collaboré à « Ella Mahé« , série chorale écrite par Maryse et Jean-François Charles, et à « Sortilège » de Bruno Di Sano et Walthéry ; il a scénarisé « Ennemis de sang » (2 tomes) qu’il a aussi dessiné avec son fils David Caryn ; il a assuré le dessin de deux one-shots « Les frères Jacquard » (scénario Georges V) et « Philibert Vrau dit le Saint de Lille » (scénario Didier Chardez) et collaboré au collectif wallon « Il était une fois 1914« .

auteur-carin-bds