Laurent ASTIER est un dessinateur originaire de la banlieue de Saint-Etienne né en novembre 1975, qui a créé ses premières bandes et ses premiers héros pendant son enfance et a donc tout naturellement choisi les Arts Appliqués au lycée de Saint-Étienne. C’est à La Souterraine qu’il continue et prépare un BTS Expression Visuelle/Image de Communication. Après une expérience ratée de création d’agence de com’, il monte à Paris pour intégrer une équipe de développeur de jeux vidéo, chez In Utero. Trois ans plus tard, en 2001, remarqué par Glénat, il a l’opportunité de se lancer dans la réalisation complète (scénario, dessin et couleurs) de sa trilogie de B-D d’anticipation « Cirk« , histoire d’un cambrioleur devenu bras-droit d’un dictateur. En 2003, il signe « Gong« , un roman graphique très noir chez Vents d’Ouest sur le monde de la boxe. En 2004, il démarre avec son frère Stefan au scénario, la trilogie « Aven » chez Vents d’Ouest, polar bucolique dans la France d’après 68. En 2006, il lance « Cellule poison » aux éditions Dargaud, polar contemporain sur la mafia albanaise prévu en cinq tomes de 96 pages ; en 2007 c’est le « BD Blues » sur Bill Broonzy (BD Music) ; 2008, participation au collectif « Paroles d’Illettrisme » (Futuropolis) ; 2009, premier tome (200 pages !) de « l’Affaire des Affaires« , à la croisée de l’enquête et du journal intime de son auteur Denis Robert (4 tomes, Dargaud) ; 2011, c’est un nouveau one shot avec son frère Stefan : « Hollywood 1910« , l’histoire de David Wark Griffith (Glénat) ; 2014 voit naître « Angles Morts » avec Xavier Bétaucourt au scénario, une enquête dans le milieu des motards (Paquet) ; en 2015 enfin, c’est « Comment faire fortune en juin 40 » avec Fabien Nury et Xavier Dorison au scénario, d’après un roman de Pierre Siniac (Casterman)…

Prolifique, Laurent Astier ?

LaurentAstier sur facebook.com

AUTEUR - ASTIER (BDs)